dimanche 17 décembre 2023
  0 Replies
  318 Visits
0
Votes
Annuler
  Subscribe

Le lapin de garenne

Cette espèce est très commune et on la trouve dans tous les milieux, même à proximité des pistes d'aéroports et dans les villes le long des périphériques et des autoroutes.

Le lapin européen, dont le nom scientifique est Oryctolagus cuniculus, est une espèce de lapin originaire d'Europe occidentale.

Organisant les mammifères vertébrés de la famille des lagomorphes, cette position est systématiquement identifiée.

La famille des léporidés comprend des animaux tels que les lapins et les lièvres.

L'étymologie des deux termes "Oryctolagus" et "cuniculus" remonte respectivement à "fouisseur" et "lapin".

 

Description détaillée :

 

La taille du lapin de garenne ne dépasse jamais 50 cm et son poids maximal est de 2,5 kg.

En ce qui concerne la forme et l'apparence, le lapin de garenne est nettement plus petit que le lièvre. La queue du lapin de garenne à un dessous très blanc, ce qui se remarque facilement lors de sa fuite. De plus, c'est un signal visuel d'alerte pour ses congénères.
Les lapins fuient généralement en zigzag et en sautant, alors que le lièvre court dans une trajectoire plus droite. Enfin, les extrémités des oreilles du lièvre sont noires, ce qui ne s'applique pas au lapin de garenne.

La fourrure brun-gris du lapin de garenne est plus claire sous le ventre. Sa coloration générale est relativement discrète et peut même être homochrome avec son environnement.

Le lapin de garenne est principalement une espèce qui creuse des terriers. Il préfère des endroits secs et évite les zones humides. Ces animaux vivent en familles de 10 individus pour former une garenne.
Ils marquent leur territoire avec des dépôts de crottes sur des surfaces plates et dégagées.
Ils utilisent aussi des signaux olfactifs issus de glandes spécialisées. En général, un groupe de lapins de garenne occupe un espace entre 1 et 4 hectares, ce qui est modeste comparé au territoire du lièvre qui peut atteindre 300 hectares.


L'aire de répartition de cette espèce est très étendue en France et en Europe. Elle est d'origine méditerranéenne et s'est étendue à travers la France à l'époque du Moyen Âge.

L'habitat de cet organisme peut varier ; on peut le trouver dans une série d'écosystèmes tels que les forêts, les prairies et les dunes.

 

L'alimentation du lapin de garenne est strictement herbivore, mais très variée : toutes sortes de plantes constituent son régime. Cependant, il peut causer des dégâts non négligeables aux cultures et aux arbres dont il ronge l'écorce.

 

Le garenne (appellation très commune dans le mileu de la chasse) est très prolifique, capable de se reproduire dès l'âge de 4 mois pour les femelles. Chaque portée compte entre 4 et 5 jeunes, ce qui signifie qu'il peut produire jusqu'à 18 petits par an et par femelle, bien que beaucoup meurent avant 3 mois.

Les proliférations de lapins de garenne et leurs dégâts ont incité de nombreux pays à introduire un virus capable de provoquer une mortalité considérable chez cette espèce. La myxomatose, introduite en Australie dans les années 30, en Scandinavie et en France dans les années 50, se diffuse par l'intermédiaire d'insectes tels que les mouches piqueuses, les moustiques et les puces. La maladie commence par une inflammation purulente des yeux et se propage ensuite à tout l'organisme.

Les sources utilisées pour ce travail sont listées ici.

 

En 1976, Burton a publié un livre intitulé "All the Mammals of Europe in Color" (Tous les mammifères d'Europe en couleur) aux éditions Elsevier.

 

Berger & Dobroruka (1987) ont créé un guide des mammifères européens, publié par Hatier.

Les mammifères sauvages de Normandie, tels que documentés par le Groupe Mammalogique Normand en 2004, sont au centre des préoccupations du GMN.

Mac Donald et Barrett ont publié un guide complet des mammifères européens et français en 1995, édité par Delachaux & Niestle.

Van den Brink a publié en 1977 un guide de terrain sur les mammifères de Grande-Bretagne et d'Europe, édité par Collins.

Le site web du GMB est accessible à l'adresse http://www.gmb.bzh. C'est l'adresse à laquelle il faut se rendre pour obtenir plus d'informations sur l'organisation.

Le site de l'Association française des naturalistes de grande montagne se trouve à l'adresse suivante : http://www.gmn.asso.fr/.

 

[Animaux sauvages du monde] (https://animal.cheloniophilie.com/)

 

Il est possible de réduire la quantité de plagiat dans un texte en le reformulant d'une manière différente sans changer le message original. Cela peut se faire en modifiant la structure de l'écrit, mais la signification sémantique du texte doit rester intacte.


Jean-Marie

Super Utilisateur set the post as Normal priority — il y a environ 2 mois
Super Utilisateur set the type of the post as  Bon à savoir — il y a environ 2 mois
Cette discussion ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !
La chauve -souris
1 Réponses
Posté le mercredi 20 décembre 2023
L'essui-glace arrière d'une voiture, drole de ref...
Un groupe de champignons
5 Réponses
Posté le jeudi 13 octobre 2011
Bonjour C'est quoi cette sorte de champignons, j'e...
humidité
1 Réponses
Posté le vendredi 7 mai 2021
<p>Bonjour Thomas</p> <p>Merci pour l'info.</p>